top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLaurent

De Puits en Puy




Début juin rime avec forêt-jardin…


Après notre départ de Maxou, nous avons pris nos bagages et sommes remontés dans le centre de la France, tels des saumons sauvages qui entament leur long pèlerinage pour retrouver leur rivière originelle. Nous avons traversé le département des présidents mais nous nous ne sommes arrêtés ni à Tulle pour faire du scooter, ni à Sarran pour manger des pommes. Notre Berlingo nous a mené à Bellenaves en Allier (là où nous dormons) et à Servant dans le Puy de Dôme (là où nos hôtes vivent).


Nos hôtes pendant 10 jours sont Frederika, William et leur fils Antoine, 10 ans. Ils ont acheté en Auvergne leur ancienne maison de vacances et une grange. Ils sont venus tout droit des Pays-Bas pour vivre à la française et réaliser un de leurs rêves, soit créer une forêt comestible. Depuis leur arrivée, ils ont mis beaucoup d’énergie à rénover la grange pour en faire un gîte. Nous avons donc la chance de loger dans un super gîte tout confort avant que la saison des locations ne démarre. Ils ont aussi et surtout planté de nombreux arbres dans leur domaine à Servant pour transformer leur champ en forêt comestible et en potager de plantes vivaces. Ici aussi, nous apprenons beaucoup à leurs côtés.


Le travail ne manque pas. Ils ont fait le choix de travailler la terre avec le moins de machines possibles. Pas de débroussailleuse donc pour moi, mais un nouvel apprentissage avec un nouvel outil. Bienvenue la faux et bienvenue les séances de RTT (Ronces-Transpi-Thérapie). Le soir, je sais pourquoi je suis fatigué ;-)


Mais rassurez-vous, nous avons aussi le temps de visiter ce coin de pays. Nous sommes à la limite du Massif Central, dans le nord de l’Auvergne, entre Vichy et Clermont-Ferrand. Ici, pas encore de volcans, mais la nature à l’état pur. Des champs, des forêts, des petits villages, des forêts et des champs. Et des gorges. En effet, pas loin d’ici coule la Sioule, une magnifique rivière où paraît-il des saumons remontent. Nous n’en avons pas vu, mais nous avons visité un joli château en ruine, une huilerie artisanale, et un des plus beau village de France, encore un. Nous avons également passé un chouette moment avec nos hôtes à «La Grange à Jean», lieu regroupant une ferme collective et quelques artisans du coin. Ils proposent les samedis un repas à la ferme suivi d’un concert. Moments très intimistes et hors du temps.



Sinon, nous continuons à suivre la route de la pluie. Tant mieux pour la nature qui en avait fortement besoin après les épisodes secs des dernières années. Tant mieux aussi pour moi, ainsi, les pollens des graminées restent au sol et évitent de me chatouiller le nez… Mais tant pis pour nous et nos désirs de chaleur. Nous retrouverons certainement le beau temps durant les prochaines semaines qui nous verront découvrir le Sud de l’Auvergne et la ville de Clermont-Ferrand, avant de nous aventurer dans notre avant-dernier wwoofing chez Nathanaël et sa tribu.


Bon, je vous laisse vaquer à vos occupations… Nous, nous avons une grosse journée devant nous pour célébrer comme il se doit le 10ème d’Amaël...

2 Comments


Isabelle Alborghetti
Jun 18

Oh! 😮 Je n’avais jamais entendu parler de « forêt comestible » , de potager de plantes vivaces et de séances de RTT ! Que tout cela est écologique!

Bon séjour en Auvergne ! 🌈

Like

emilyzclavien
Jun 13

Hilala la Tatie indigne....

Juste ce petit mot pour dire...

Happy birthday mais tout en retard ...des becs tout plein, mais pas de poule... Hihi

Like
bottom of page