top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnaïs

Au pied de la Montagne Pelée



Ca y est, nous sommes véhiculés et allons élargir notre horizon! Les premiers jours à Schoelcher, les marches le long des routes et sans trottoir ainsi que les aléas des transports en commun nous ont convaincu de louer une voiture. C’est donc avec une petite Kia Picanto que nous faisons notre première escapade hors du Domaine : direction le Morne Rouge, au pied de la Montagne Pelée.


Sur la route, nous faisons une halte à Case Pilote et mangeons quasiment les pieds dans l’eau, avant de faire un détour par Canton Suisse, petite commune au pied du Piton Carbet qui doit son nom à la fraîcheur de son climat. Et oui, il ne fait que 25 degrés !


Nous faisons aussi un passage à Saint Pierre, ville «nouvelle», puisqu’entièrement détruite par l’éruption volcanique de 1902, où 28000 personnes trouvèrent la mort en quelques minutes à peine, à cause d’une nuée ardente. Différents lieux rappellent la catastrophe et sensibilisent aux risques naturels qui touchent la Martinique (sismique, cyclonique etc). Mise à part l’avalanche, ils sont susceptibles de connaître tous les autres !


En déambulant dans le musée de Saint Pierre, nous voyons de nombreux objets calcinés, fondus, changés de forme sous l’impact de la chaleur. C’est impressionnant.





Au Morne Rouge, où nous logeons, les enfants profitent de la piscine tandis que je suis une transmission, avec décalage horaire (lever à 4h30 du matin pour moi…). Lohan s’entraîne pour le snorkeling et ose enfin mettre la tête sous l’eau ! Que de progrès !





Notre séjour au Morne Rouge signe aussi l’ascension de la Montagne Pelée, le volcan actif de la Martinique, ne montrant actuellement pas de signe d’activité. Nous pouvons donc gravir ses pentes en toute sécurité. Une longue ascension nous attend, avec des passages impressionnants. Les enfants sont encouragés tout le long par les personnes surprises de les voir s’attaquer avec leurs petites jambes aux pentes raides du volcan.


Nous nous arrêtons au deuxième refuge, pique-niquant sur le bord du cratère, recouvert de végétation luxuriante. Nous ne monterons pas au Chinois, le sommet. L’effort fourni est déjà beau, et il nous reste à tout redescendre !!! Quelle satisfaction !





Nous sommes de retour au Domaine pour deux nuits, le temps de refaire les valises, se baigner à Coeur Bouliki (un joli site nourri par la Rivière Blanche, entre forêt et rivière) et aller accueillir Tatie Mily et Mélissa à l’aéroport !




2 Comments


Isabelle Alborghetti
Feb 10

Trop belles vos escapades au pied de la Montagne Pelée ! Vos photos donnent vraiment envie d’y être aussi !

Like

François Marc Jean Zufferey
Feb 09

La ville St-Pierre porte bien son nom alors. Impressionnante la cloche pliée exposée. Les habitants de l'île ont certainement retrouvé la cloche bien après l'éruption volcanique. Bonne continuation d'aventures à vous!

Like
bottom of page