top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnaïs

Au Domaine des 3 Rés



Depuis deux semaines, nous œuvrons au Domaine des 3 Rés, ferme agro-écologique tenue par Jean-Jacques et Marinella. Plus de 5 hectares entre permaculture, élevage, forêt-jardin et plantes médicinales. Le tout visant une certaine autonomie alimentaire et thérapeutique.


Arrivée sur la ferme - la serre et quelques cultures -

la maison de nos hôtes vue depuis le bungalow, un autre chantier en cours


Les journées sont bien remplies, à la fois intenses et étirées. Le travail ne manque pas, les idées de développement non plus. Un pas après l’autre… Mais il en faut des pas pour parcourir les distances sur le domaine. Entre la maison de nos hôtes et notre tente, cela nous prend bien plusieurs minutes. Sans parler de tous les recoins de l’exploitation. "Un kilomètre à pied, ça use, ça use..."


L'enclos des animaux, vue sur les chèvres - les poules - au fond on voit la maison de nos hôtes - les "bébés" cochons


Pour commencer, nous nous occupons des animaux : les nourrir, abreuver et ramasser les œufs (mission de Lohan, plusieurs fois dans la journée car mesdames pondent après avoir mangé…). Tous les jours, la serre est arrosée, avec divers semis (si possible de leurs propres plants) ou boutures (menthe, tomate, pastèque, curcuma, ananas...). Actuellement, il y a assez de pluie pour nous éviter d’arroser les dernières plantations : concombres, laitues et piment végétarien (qui porte ce nom car c’est un piment doux!).


Séparant les planches de permaculture, où les légumes poussent presque à vue d’œil entre pluie et soleil, divers arbres créent des allées, comme de l’épinard de Cuba ou encore de Guyane, des manguiers, bananiers, sureau, piment, chaya, papaye… Un tout nouvel univers pour nos yeux occidentaux, mais aussi pour nos papilles ! Marinella cuisine principalement avec les produits de la ferme. Dachine, coco bourrique, épinards (qui poussent comme des arbustes), coco (lait, farine), curcuma (sirop ou gelée curcuma vanille), banane tinain, boisson énergisante à la chaya, confiture de fleurs d’atoumo, salade de pousses et fleurs, poulet et canard…


Le carbet cuisine - notre tente - toilettes sèches et planches de cultures


Le rythme est particulier : le travail s’étale de 7h30 à 15h en moyenne, et nous ne mangeons qu’à 14h30-15h… Cependant, Marinella et Jean-Jacques, en bons pédagogues, prennent le temps de nous expliquer, transmettre et partager beaucoup de leurs connaissances, que ce soit en permaculture, plantes médicinales ou cuisine. Marinella pratiquant aussi le shiatsu et la kinésiologie, nos échanges sont riches. Vous comprenez maintenant pourquoi les journées sont «étirées». Je me questionne sur le rythme martiniquais, ou insulaire ou sous les tropiques ? Très vite, nous aimerions que les journées soient plus condensées, «rentables». Mais pourquoi ? Ne sommes-nous pas formatés à une certaine efficacité ? Ici, c’est à chacun de nous d’être souverain, à l’écoute de ses besoins (pause, boire et manger…) et de son corps. Libre à nous de trouver notre rythme.


Ces deux semaines ont été d’autant plus intenses que nous les avons partagées avec Apolline et Damien, les deux co-wwoofeurs dont vous a déjà parlé Laurent. La rencontre a été belle, nourrissante, enrichissante, fluide.

Apolline, grâce à la dengue de Damien, a pu connaître et reconnaître de nombreuses plantes médicinales et les préparer en tisanes. Après diverses synergies, Damien s’est bien remis de la maladie endémique et a pu renfiler les bottes, au grand dam de Laurent qui du coup n’en avait plus ! Nous avons profité de chaque instant avec eux, partageant nos aventures, expériences, joies, questionnements. Nous leur avons même appris à jouer au tarot ! Imaginez un peu les dernières soirées… Lohan et Damien n’ont pas arrêté de gagner, Amaël et Laurent nous ont mis capot et Apolline et moi nous sommes bien défendues, Apolline venant tout juste d’intégrer les règles… ! De beaux moment de connexion et de rire. Les aurevoirs ont été difficiles, des larmes versées de retour dans notre tente, nous tournant vers les souvenirs qui nous relient à jamais. Leur voyage continue d’un côté et nous de l’autre. Belle route à vous, les amis ! Et au plaisir de vous revoir ici ou là !



Après cette longue description, avez-vous une idée de ce que peuvent être les 3 Rés, valeurs centrales du projet de Jean-Jacques et Marinella ?


Les 3 Rés pour : Ressources, Résilience et Résultats.


Et vous, quelles sont les valeurs essentielles de votre projet/quotidien/aspiration… ?


A bientôt pour la suite des découvertes martiniquaises...!

3 comentarios


François Marc Jean Zufferey
07 feb

C'est très intéressant et ça doit être très enrichissant !

Je vous souhaite à tous une bonne suite d'aventures sur cette belle île de Martinique !

Me gusta

apomadhe
06 feb

Quelle belle description ! Ces semaines avec vous ont été un magnifique cadeau d'échange, d'amour et de belles énergies.

Merci encore les amis pour tous ces moments partagés et vivement vos prochains articles ;)

Profitez-bien de vos vacances en Martinique, on pense fort à vous <3

Me gusta

Marion M
Marion M
31 ene

Oh que je vous envie !

Pourtant ces jours-ci les températures sont plus clémentes et le soleil est de la partie sur le bassin Grenoblois.


Merci pour ces récits de découvertes botaniques Amaël ! J'avais été en Guyane et en Guadeloupe et je fus aussi émerveillée que toi. J'ai des dizaines de photographies de fleurs en tous genres et de beautés végétales :-).

Je vois que Lohan se spécialise sur le soin aux animaux et déjoue les stratégies des poules pour "cacher" leurs oeufs... ;-)


J'imagine bien que vous poursuivez les rencontres, apprentissages et partages avec toute votre curiosité, votre respect, votre joie de vivre et votre amour.


Si vous évitez d'être endengués c'est mieux en effet... Il y a…


Me gusta
bottom of page