top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLaurent

09 / 65 / 32 / 47 / 82 / 46…. Beau Lot !



On en a fait de la route depuis nos derniers articles ariègeois. C’est le cœur empli de gratitude que nous avons laissé Mathieu, Morgane, Anaé et Ilohan. Au revoir l’Ariège, ce laps de temps passé à Alzen restera dans nos mémoires. Et, en plus d’une amitié qui perdurera au-delà de notre passage, nous repartons aussi avec un superbe greffoir et un extracteur manuel de jus qui nous seront probablement utiles dans les prochaines années…


Nous avons repris la route, découvert une vraie grotte (merci les Chab!) et sommes arrivés, en hiver, sous la neige, dans un nomansland appelé «Le Pas de la Casa», lieu improbable servant d’hypermarché détaxé géant.. Un peu comme le Carrefour de Thonon où les Valaisans se retrouvaient il y a quelques années en nombre le samedi après-midi pour profiter de la vie moins chère en France…


Nous avons fait une halte à Andorre-la-Vieille, et sommes vite repartis le lendemain matin, en direction du calme des Pyrénées catalanes. Nous retrouvons là des décors merveilleux, des petits villages, des vallées étriquées et surtout, nous initions les enfants à la gastronomie ibérique avec en prime un très bon petit restau de tapas… Patatas bravas, secretos de porc, anchois marinés, tortilla, croquettas,…



Ensuite, nous nous prenons pour Armstrong, Ulrich, Rominger et Pantani en gravant, certes en voiture, les cols de Bonaigu, de Peyressourde puis le mythique col d’Aspin, direction les bains thermaux de Bagnères-de-Bigorre. Oui, je crois qu’on avait besoin de buller un peu après les dernières semaines quelques peu usantes pour nos vieux corps meurtris… Et on se nettoie bien par la même occasion (aurait-on laissé pour une fois plus de petites peaux blanches que les usagers habituels?) A Bagnères-de-Bigorre, nous profitons également de la présence du Zivelli Orkestar pour découvrir le tiers lieu de Bigorre, une sorte d’Aslec en bien plus trash.


Notre boucle dans les Pyrénées se termine par une halte obligée à Tarbes, pour un salut au Maréchal Foch et à Danton avant de passer par l’incroyable magasin de pêche d’Auch, tenu par une sorte de Diogène version pêcheur… Nous ne ferons que passer par le Gers, avant de nous retrouver dans le Lot et Garonne pour le week-end. Un week-end magnifique à Nérac, petite ville de 8000 habitants dont Anaïs se fera un plaisir de vous raconter les péripéties prochainement…



Et là, depuis quelques jours, nous avons gagné le beau Lot… Nous sommes près de Cahors, perdus au milieu de la forêt, entourés de biches, de chevreuils, de chenilles, de tiques et de sangliers. Et par chance, alors que nous nous attendions à dormir dans notre tente, nous voilà installés dans une yourte tout confort, un petit chez nous qui nous accompagnera encore pendant 2 semaines. Ce lieu semble assez parfait pour nous poser quelque peu, avant d’entamer la dernière ligne droite de cette année fort sympathique…

Comments


bottom of page